Mot du Président

Georges Tannous
M. Georges Tannous lors du discours d’ouverture du
Congrès 2016 du CPCDIT

Voici le discours d’ouverture du Congrès 2016 du CPCDIT prononcé par M. Georges Tannous, président du CPCDIT, le 29 mai dernier.

Discours

Bonjour à tous et merci d’être avec nous aujourd’hui.

Je suis très heureux de voir ce matin des gens de la plupart des régions du Québec. Des membres qui sont là depuis longtemps, et d’autres qui sont revenus. Des gens de l’industrie du taxi, mais aussi des partenaires et des collaborateurs importants.

Au nom de tout le conseil d’administration, je vous souhaite à tous la bienvenue, en particulier aux nouveaux membres qui sont avec nous.

Je souhaite également saluer Mme Linda Marchand, directrice générale du Bureau du taxi de Montréal, qui est ici en tant que représentante de la Ville de Montréal.

Vous le savez tous, le congrès de cette année est très important. L’industrie du taxi a vécu une année chargée et la prochaine année sera tout aussi importante. Mais avant de continuer, j’aimerais savoir si certains d’entre vous se sont demandé pourquoi nous avons choisi le thème du virage à 180 degrés.

Je vais vous dire pourquoi.

Grâce à votre présence, le congrès de cette année marque un virage vers le rassemblement de toutes les forces de l’industrie du taxi.

Grâce à notre excellente programmation, le congrès de cette année marque aussi un virage vers l’avenir et le développement de notre industrie.

Enfin, comme on le verra dans le dossier du transport illégal, cette année marquera un virage à 180 degrés dans la façon dont le gouvernement a décidé de travailler avec l’industrie du taxi.

Comme je l’ai évoqué, le CPCDIT est maintenant synonyme de rassemblement. Avec nos nouveaux membres, nous représentons maintenant près de 70 % des permis de taxi au Québec, soit environ 6 000 sur 8 300. Nous sommes donc la principale organisation représentative de l’industrie québécoise du taxi.

Comme le dit notre mission, nous sommes l’organisation qui peut assurer la concertation avec l’industrie.

Nous en avons eu la preuve dans les dossiers de développement et de lutte au transport illégal, où nous sommes vraiment devenus le principal interlocuteur du gouvernement quand il veut communiquer avec l’industrie.

Nous sommes également très fiers d’avoir amélioré nos communications avec nos membres, avec notre nouveau site web, l’envoi de la revue de presse et les réseaux sociaux.

Tout ceci rend encore plus intéressante la participation à l’élection des membres de notre conseil d’administration, qui vivra demain un renouveau important.

Comme vous le voyez, le CPCDIT est une organisation dynamique et rassembleuse. Le CPCDIT est là pour vous et pour l’industrie.

Dans les dossiers de développement, nous sommes très fiers des célébrations du 5e anniversaire de Cool Taxi.

Nous sommes également fiers des partenariats que nous avons développé avec le réseau TVA, Couche-Tard et Molson, qui nous ont donné une visibilité exceptionnelle.

Maintenant, dans les dossiers de développement de l’industrie, la prochaine année sera très occupée :  Nous nous préparons à annoncer, dès cet automne, une application mobile provinciale qui va permettre à tous de demander une course et de la payer;

Le projet de l’application va aussi comprendre un volet de personnalisation selon chaque compagnie;

Comme le projet de loi 100 va nous permettre le taxi- partage légal, nous allons faire en sorte que l’application puisse partager le coût de la course, ce qui va être un moteur de développement économique important pour l’industrie;

Nous allons continuer à miser sur le transport adapté et le transport collectif, qui doivent être renforcés et améliorés, le taxi étant un joueur incontournable dans ces créneaux;

Le dossier de l’électrification sera également très présent, pour profiter des orientations du gouvernement afin de moderniser notre flotte de véhicules;

Nous allons également avancer le dossier d’un code d’éthique provincial et du renouvellement du programme de formation des chauffeurs, à la suite de l’adoption du projet de loi 100.

Dans tous ces chantiers, le rôle du CPCDIT sera d’assumer le leadership attendu de l’industrie et de coordonner l’avancement des projets. Nous serons parfois même le maître d’œuvre des projets, comme dans le dossier de l’application mobile.

Évidemment, nous serons le principal lien du gouvernement avec l’industrie.

Maintenant, je ne pourrais pas terminer ce mot sans parler du dossier du transport illégal.

Au cours des deux journées de l’événement, vous entendrez plusieurs présentations concernant ce qui a été fait au cours de la dernière année. Une présentation est prévue particulièrement pour le projet de loi no 100.

Permettez-moi de résumer le dossier en quelques mots :

L’été dernier, alors que nous nous battions contre Uber sur le terrain, le premier ministre Couillard disait publiquement qu’il était « intéressé » par ce service;

Pendant un an, nous avons fait des manifestations, des communiqués, des entrevues, des sondages et des rencontres politiques;

Il y a quelques jours, le même premier ministre a dit que c’est à Uber à s’adapter au Québec, pas l’inverse.

En seulement un an, nous avons fait des pas de géants pour l’industrie.

Le projet de loi 100 a été déposé et il a de bonnes chances d’être adopté avant la fin de la session parlementaire.

À vous tous, de l’industrie, je vous remercie de nous avoir fait confiance.

Même si le projet de loi 100 n’est pas encore adopté, les faits sont là : vous avez eu raison de nous faire confiance. Vous avez eu raison de faire confiance à l’équipe du CPCDIT qui a travaillé dans le dossier du transport illégal.

Je souhaite dire aussi merci à toutes les personnes qui ont travaillé dans ce dossier.

En votre nom à tous, je voudrais dire un merci spécial à notre porte-parole, Guy Chevrette.

Je crois que nous pouvons l’applaudir.

Merci encore Monsieur Chevrette.

Comme vous pouvez le voir, nous avons eu une grosse année au CPCDIT. Nous avons fait beaucoup contre le transport illégal, pour la concertation, pour le développement.

La prochaine année sera très chargée aussi.

Je vous invite donc maintenant à participer aux nombreux ateliers, qui vont vous informer et aussi vous motiver. Nous croyons à cette industrie et nous avons les moyens de nous développer.

Avant de terminer, j’aimerais dire un merci tout spécial à nos commanditaires.

Comme vous le voyez, le Comité provincial est une organisation dynamique, rassembleuse et qui a plein de projets pour l’avenir.

Nous avons encore besoin de vous.
Merci à tous.

Close

À propos

Le comité provincial de concertation et de développement de l’industrie du taxi (CPCDIT) existe depuis novembre 1995. Il représente les intérêts de l’industrie du taxi en général, en assurer la concertation et le développement et en valoriser l’image.

Plus de détails

Suivez-nous!